Evènements locavores

🍷🎼 Guinguette Locavore du 10 septembre au Locavorium Fréjorgues
samedi 10 septembre 2022

Les " Guinguettes Locavores ™ ", c'est le nouveau concept imaginé par Locavorium :

🍺🎼 Guinguette Locavore du 6 août au Locavorium Fréjorgues
samedi 06 août 2022

Les " Guinguettes Locavores ™ ", c'est le nouveau concept imaginé par Locavorium :

🍅 Evènement 2 juillet : Foire à la tomate au Locavorium Saint-Jean.
samedi 02 juillet 2022

Samedi 2 juillet, au Locavorium de Saint-Jean de Védas, c'est la foire à la tomate !

🍷 🎼 Evènement 25 juin : Soirée vins natures et musique au Locavorium Fréjorgues.
samedi 25 juin 2022

Le 25 juin 2022, Locavorium inaugurait sa 1ère "guinguette locavore" !


La chronique des agros: tout comprendre sur l'alimentation

Chronique n°11 : Comment les circuits-courts sont plus résilients face à la hausse des prix et l'inflation mondiale ?
02/07/2022

Chronique n°10 : Quelle est la différence entre "local" et "circuit-court" ?
15/06/2022

Chronique n°9) Stop aux salades sur la fraicheur des salades ! Savoir reconnaitre la fraicheur d’une salade en un coup d’œil.
18/04/2021

Mme Cérès le sait bien, quand elle va au marché, c’est pour acheter une salade fraichement cueillie, et non pas une salade qui a été récoltée plusieurs jours auparavant ! En général, les maraichers (c’est-à-dire les agriculteurs producteurs) proposent des salades récoltées du jour ou de la veille. Quant aux primeurs, ils revendent des salades les plus fraiches possibles également… mais gare aux primeurs qui voudraient la tromper sur la fraicheur de leurs salades, car Mme Cérès a une technique imparable pour reconnaitre le niveau de fraicheur : elle regarde le « cul » de la salade. N’allez donc pas lui raconter des salades !

Chronique n°8) Des melons charentais à Lyon ? Ce n’est pas bien local… Confusion entre le nom de la variété et le nom de l’origine.
15/03/2020

M. Cérès se lève du bon pied, la chaleur estivale est déjà prégnante dès le matin. Il s’empresse alors d’aller au marché de son village – situé à côté de Lyon – pour aller acheter quelques légumes frais pour le repas du midi. Ah, un bon melon bien frais, cueilli par mon petit maraicher local, se languit-il ! Seulement voilà, quand il arrive devant l’étal de melons, l’ardoise d’affichage des prix l’interpelle : « Melon Charentais – 1,50 € - Origine Rhône, France ». Surpris par l’origine du produit, il demande au maraicher : « Ce n’est donc pas vous qui produisez les melons que vous vendez ? Vous les achetez en Charentes ? Ce n’est pas bien local tout ça dites-moi ! ». Le maraicher éclate gentiment de rire, et s’approche de lui pour donner des explications, comme il a l’habitude de le faire des dizaines de fois par jour aux clients perdus : « Non, je n’achète rien,…

Chronique n°7) L’agriculture biologique peut-elle être non raisonnée ?
10/02/2019

Classification des types d’agriculture à l’encontre des certitudes communes

Chronique n°6) Tu achètes tes légumes chez ton petit maraicher du village ? Moi aussi j’achète de plus en plus du bio !
18/08/2018

Suite à l’Info d’Agro intitulée « Quoi, quand j’achète en circuit court, c’est pas forcément local ? », Mme Ceres m’a donné matière à rédiger un article complémentaire qui pourrait s’appeler ainsi : « Quoi, quand j’achète en direct chez mon petit producteur local, c’est pas forcément bio ? ».

Chronique n°5) Quoi, quand j’achète en circuit court, c’est pas forcément local ? Différences entre local, circuit court, direct producteur et circuit de proximité
07/01/2018

Mme Ceres fait très attention à ce qu’elle mange : elle souhaite consommer responsable, et achète donc des produits locaux en direct des producteurs. Un beau jour, dans un supermarché, elle voit des bouteilles de vin qui proviennent directement du producteur, avec une belle photo de l’agriculteur en gros au-dessus de l’étal. Satisfaite de trouver un produit en circuit court, elle s’apprête à la prendre. Mais en lisant plus précisément l’affichage, elle se rend compte que ce producteur se situe à l’autre bout de la France. « Ce n’est pas bien local tout ça ! » se dit Mme Ceres. Perdue, elle ne comprenait pas cette différence d’origine par rapport à ce qu’elle s’attendait et repose la bouteille d’un air perplexe…

Chronique n°4) Race à viande, race laitière : du racisme dans l’élevage ? Différences entre races laitières, races à viande, et vaches de réforme
14/07/2017

Un beau matin, M. Ceres se rend dans son épicerie pour acheter un morceau de bœuf pour son repas du midi. Il s’arrête sur un beau morceau de bœuf, bien rouge, avec un beau persillé blanc. Il s’apprête à le prendre, quand son regard se pose sur une autre pièce de bœuf, bien moins chère. S’agissant de la même viande (du bœuf) et du même morceau, il demande alors à la bouchère ce qui justifie cette différence de prix notable entre les deux pièces. Celle-ci lui répond qu’il ne s’agit pas de la même race de bœuf, et que la moins chère provient d’une vache de réforme… « Une vache de quoi ? » s’interroge M. Ceres. « Attendez, c’est une vache, ou c’est du bœuf ? Et quelle est cette histoire de réforme ? » insiste-t-il. Voilà toute la question de l’élevage !

Chronique n°3) Une tomate « sans pesticide », elle est forcément bio, non ?
01/01/2017

Mme Ceres, qui fait attention à sa santé et à celle de l’environnement, demande à son épicier une tomate sans pesticide. Celui-ci lui indique donc une tomate sur son étal, une belle Cornue des Andes, variété ancienne très goûtue. Mme Ceres, ne voyant pas de label « bio » sur l’ardoise, lui répond que non, elle veut une tomate bio. Alors son épicier lui indique donc une autre tomate produite en agriculture biologique, mais lui fait remarquer qu’elle n’est pas sans pesticide. « Comment ça, répond Mme Ceres, bio ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de traitement ? » La réponse n’est pas si simple…

Chronique n°2) Une fraise « hors sol »… ça veut dire que d’autres poussent sous terre ?
01/09/2016

Chronique n°1) « Fermier » : une définition ferme ? Un label, une marque, une appellation ?
01/07/2016

Ah un bon poulet fermier, parfait pour le repas de famille du dimanche ! Le signe d’un bon repas, avec le bon goût d’une volaille élevée en plein air à la ferme ! Il est vrai que Mme Ceres aime beaucoup les produits de la ferme. « Mais, se demande-t-elle, quand j’achète un fromage fermier, suis-je censé m’attendre à la même qualité ? »